Mignon , un terme si craquant et si vaste

Nos mignons petits compagnons?

Un articles plutôt courts en ce jour, sur une définition qui nous viens tout droit de Wikipédia : Mignon.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mignon

Ce qui est très intéressant dans cet article est que le terme « Mignon » nous fais aujourd’hui souvent penser aux derniers chatons dont on a vus les photos sur nos réseaux sociaux favoris.
Or nous le savons tous, ce mot désigne normalement une définition bien plus globale.
Cependant, habituellement ici nous parlons d’animaux, alors pour ne pas trop changer nos habitude, aujourd’hui je vais vous demandé de nous publier vos photos de vos animaux de compagnie les plus mignons en commentaire sur ce post sur Facebook.
Si vous le voulez, marquez aussi leur petit nom, et la raison pour laquelle vous le trouvez si craquant.

l’article Wikipédia sur le terme « mignon » comme promis :

Le mignon est habituellement caractérisé par (mais non limité à) un certain mélange de traits physiques juvéniles, en particulier la petite taille corporelle et une tête disproportionnellement large, de grands yeux, des fossettes et autres parties du corps variées.
Des traits de personnalité juvéniles, tels que la gaieté, la fragilité, la vulnérabilité, la curiosité, l’innocence, les comportements affectifs, et un besoin d’être cajolé sont souvent considérés comme mignon.

Konrad Lorenz, éthologiste autrichien, explique en 1949 que les traits physiques juvéniles provoquent chez les adultes une attention plus particulière, et aidaient ainsi les parents à prendre soin de leur enfant ; ils aideraient aussi à préserver la survie des espèces vivants.
De toute évidence, Lorenz note que les humains réagissent plus positivement à l’égard des animaux qui ressemblent à des bébés avec de grands yeux, une grosse tête et un nez raccourci, qu’envers les animaux qui ne possèdent pas ces mêmes types de caractéristiques.
Cela signifie que les humains préfèrent les animaux qui montrent des traits de néoténie.
La néoténie est la conservation de caractéristiques juvéniles chez les adultes d’une espèce.
Les animaux domestiques, tels que les chiens et les chats, sont souvent considérés comme mignons du fait que les humains ont choisi d’une manière sélective leurs animaux de compagnie pour leurs caractéristiques juvéniles incluant les comportements non-agressifs et leur apparence selon les races.

Plus tard, des études scientifiques confirment la théorie de Lorenz.
Par exemple, il a été démontré que les adultes réagissent plus positivement à l’encontre des bébés qui sont mignons d’une manière stéréotype.
Des études ont également démontrées que les caractéristiques du mignon se sont étendues parmi les différentes cultures.

De toute évidence, ce phénomène n’est pas uniquement attribué qu’aux humains.
Parmi les jeunes espèces de mammifères et de volatiles, certaines d’entre elles partagent les mêmes caractéristiques et proportions physiques, allant même au-delà de la taille requise, qui les distinguent des adultes de leurs propres espèces.
Des animaux comme les koalas et les pingouins sont par exemple des animaux souvent considérés comme mignons.
Le « mignon » a également été utilisé pour décrire le squelette d’un bébé Triceratops.

Contactez nous

Site réalisé par naidtech